mardi 7 octobre 2014

attention post sérieux




Je voudrai attaquer un thème sérieux et lancer un débat
depuis la création de ce blog, le respect de l'identité est une évidence, 
je ne mets pas de visage sur les photos point barre
pour la simple raison qu'on ne mets pas les gens à leur insu sur le net, 
et je n'ai jamais procédé à un sondage autour de moi.
ça me paraît évident ...
c'est une règle qui ne me déplait pas 
mais parfois elle me contraint

et puis il y a quelques temps j'ai eu des discussions 
autour de ma volonté de diffusion de ce blog,
je n'y avais jamais vraiment réfléchi tant ça me paraît une évidence :
je ne cherche pas de lecteur
je suis une grande lectrice de blog et j'ai vu l'explosion de plein de blogueuses qui en ont fait leur métier qui ont maintenant une équipe...
je pense à Garance doré à Make my lemonade, et beaucoup d'autres
je trouve ça génial de suivre un projet comme cela, de voir leur passe temps devenu une carrière.
mais cette démarche n'a rien à voir avec la mienne 
(sinon je serai en échec total c'est clair ;-)

Mais pour le mien il est clair que le but n'a jamais été d'être plus qu'un journal de bord pour mon entourage, je n'ai jamais souhaité que de gens qui ne me connaissent pas me lisent, 
bien que ça ne me dérange pas, mais disons que j'écris pour mes proches pas pour la postérité. 

Cela correspond aussi à mon caractère, je suis incapable de décrocher mon téléphone pour appeler des copines, j'aime voir les gens ou leur écrire, certaines personnes suivent ma vie via le blog et quand je les vois on a pas l'impression de s'être quitté depuis si longtemps, 
Et au contraire ils y a des amis très proches qui n'ont jamais accroché à ce support et qui ne lisent pas le blog,  c'est comme ça...
j'écris aussi car j'aime avoir une trace de ma vie et de son quotidien.

Aussi loin que je me souvienne, très jeune j'ai eu des appareils photos 
et je passais pas mal d'argent de poche dans les développements de mes pellicules
tout ça ce n'était que dans le but d'une trace
le blog me permet cela, 
il y a quelques années j'ai imprimé mon blog en livre, 
et c'est le meilleur album que je pourrai montrer à mes enfants
le seul regret c'est qu"il n'y verront pas de visage 
je pourrai me mettre en photo je crois que ça ne me gênerai pas, 
mais s'il n'y a que moi sur ce blog ça me semble sans intérêt


Et puis la semaine dernière C a créé un blog en vue de notre voyage, 
pour pouvoir poster des photos, des textes et permettre à ceux qui le souhaitent
dans son entourage de suivre le voyage, 
elle a donc mis son blog "non public" pour pouvoir y poster des photos de ces enfants plus sereinement, je crois.


alors ça me titille, 
est ce que si je faisais passer mon blog en mode privé, 
avec un code d'accès pour mes amis, 
je pourrai poster de photos sans que les gens soient forcement de dos...
cela se limiterai aux gens proches à qui j'aurai demandé 
s'ils sont d'accord pour apparaitre.
et surtout ça ne deviendrai pas un blog avec des photos de gens partout 
mais juste ça me permettrai un peu plus de marge sur mes cadrages...

j'attends vos réactions sur le sujet 
vous pouvez refuser que le principe s'applique à vous
ou accepter 
ou accepter dans la mesure ou je vous envoie la photo 
vous concernant avant de la publier et que vous donnez votre feu vert ou pas...


le débat est ouvert !





dimanche 5 octobre 2014

ben voilà




J'ai des nouveau yeux car je suis passée sur un billard laser 
ET le même jour,
je suis devenue Tata
avec un grand T


lundi 29 septembre 2014

en vrac


Alors devant tant d'engouement pour le post d'hier, 
-bon je ne suis pas sûre que ça soit le sujet 
mais plus la reprise de vie sur le blog qui vous mette dans tout vos états...-
en tout cas, toutes vos réactions me vont droit au coeur 
alors je vous envoie en vrac quelques photos de cet fin d'été:

-mon robin des bois à moi
-des femmes des vraies qui pissent dans les pissotières écolo
et qui se repoudrent les nez après.
-les premiers pas d'une presque grande fille
-Domino qui a été autant idolatrée qu'humiliée par ma super équipe 

Et puis à la maison...

-notre nouvel ustensile germanique en cuisine 
spécial oeuf coque
-le raisin du jardin 
-les derniers brunchs au soleil du dimanche de retour du marché 







 










dimanche 28 septembre 2014

Parlons bien, parlons Chaussures



Bon revenons à mon sujet préféré
Parlons Chaussures.
L'autre jour mon amie E me disait
"ben dis donc toi cette année c'est ton année chaussures 
j'ai l'impression que tu en achètes tout le temps"
et vous noterez bien le "j'ai l'impression"
E soulève bien une question,
Est ce que j'en parle plus que je n'en achète ou le contraire ?
Est ce que j'ai acheté TROP de chaussures?
ça c'est moi qui me pose la question, pas E.
Et tout cette réflexion profonde m'a plongé dans une réflexion 
encore plus profonde
Qu'est ce qui se passe niveau chaussures?
C'est quoi mon épisode chaussures

J'ai réalisé
après cette profonde réflexion
que mon épisode chaussures, 
les questionnements
et les achats qui en découlent correspondent à 3 phases:

phase 1 : changements de mode de vie : réadaptation campagne
phase 2 : changements de cycle : 32 ans paye ton coup de vieux
phase 3: changement de mode : après dix ans de mode bottes le cycle a tourné
et oui, je suis beaucoup un peu la mode vous le savez

Quand je suis arrivée à Paris le premier achat que j'ai fait 
c'est une paire de bottes Benetton,
les prémisses de la mode des bottes qui a duré presque 10ans 
et qui commence à s'essouffler grave
(qui achète des bottes en 2014? à part ma boulangère ?
et encore je n'en suis pas sure, je ne vois pas ses pieds)

c'était en 2002
et les 8 années qui ont suivis je n'ai porté quasiment que des bottes
et je les ai toutes acheté d'occasion.
des pépites que je trouvais dans les vides greniers parisiens, 
à la grande époque des premiers vides greniers, 
où on trouvait plein de trucs incroyable

c'était mon uniforme 22/30 ans
d'où (en parti) le titre de ce blog

et depuis 3 ans je tâtonne voyez vous
je sens bien qu'il me fallait autre chose,
que j'avais envie d'autre chose,
mais quoi... 

j'ai fait des tentatives :
-un gros plantage chez La botte gardiane
mais dieu merci je les ai revendu à une fille qui fait du cheval 
et qui en est ravie donc elles servent c'est tout ce qui m'importe !
-une paire de boot camel merveilleuse qu'on m'a donné 
moi même je n'aurai jamais songé à m'acheter un truc pareil 
(Aparté : je pensais que je ne pouvais pas mettre ce genre de chaussures à cause de mes fesses, qu'on allait les voir plus, oui je sais les femmes sont parfois pleines de mystères impénétrables, ou juste idiotes... enfin c'était ma logique je pensais qu'on allait se dire "mais elle avec ces fesses elle ne peut pas mettre ces chaussures" ne me demandez pas d'explication, je me suis juste réconciliée avec mes fesses depuis)
et pourtant je les ai tuées à force de les porter 
-mes converses blanches basse pareil, 
portées à la mort

et l'année dernière j'ai commencé à trouver ma voie
avec les derbies Clarcks, rien à redire je les porte toujours 
et les boots fourrées Aigle en soldes dont je vous ai parlé aussi.
j'ai hâte d'être en janvier pour me reglisser dedans

et puis cette année j'ai acheté ces 2 paires dont je suis plus que ravie
une paire de chaussures Aigle en soldes soldés 
pour promener Domino 
et surtout pour partir en voyage en Asie, 
bien chaussée

et La paire 
l'ultime paire de bottines que je cherchais depuis, 
allez! 4 ans au bas mot !
juste la bonne taille de talon confortable 
et qui lance la jambe vers l'avenir 
(oui rien que ça) 
juste la bonne couleur, marron presque noire
toute simple pas de fioritures, cuir magnifique.
ce sont des Kickers.

sur ces portraits de famille, 
je ne pouvais pas évincer mes chaussures d'intérieur,
mes birckenstock en flanelle grise 
qui sont, depuis 2ans, comme une mère pour mes pieds!

donc voilà ça fait 2 paires de chaussures par hiver
(je mets volontairement de côté les chaussures d'été, 
je ne vais pas vous rebassiner avec mes méduses)
mais pas de doublons, elles ont toutes des fonctions différentes 
selon le degré de froid et le terrain qu'elles arpentent
mais aucune n'est "inadaptées" à ma vie 
et là dessus je peux vous dire que je fais des efforts, 
intransigeance totale ! 
T'es pas adaptée tu rentres pas dans mon placard!

2 paires par an c'est beaucoup pour certaines et peu pour d'autres
tant qu'elles me servent je ne culpabilise pas de mes achats 
même si le but ultime c'est de consommer mieux 
et surtout de consommer moins, 
mais ça, ça vient petit à petit, avec le temps...

mais j'ai la sensation d'être équipée pour une petit moment
je dis bien "j'ai l'impression" , 
on est pas à l'abri d'une envie soudaine et irremplaçable en 2015 !

Voilà j'espère que ce bilan vous aura passionné autant que moi !
et si ça vous interesse pas je ne vois pas pourquoi vous lisez ce post jusqu'à la fin ;-)












samedi 20 septembre 2014

orage ô désespoir


Pour ceux qui suivent l'actualité, 
vous aurez compris que nous avons essuyé des crues incroyables dans notre belle région
elles ont fait malheureusement d'affreux dégats, 
des villages entiers qui évacuent la boue à coup de pelle solidaire.

les 3 derniers jours ont été assez épiques au travail 
et j'ai été une sorte de Pamela Anderson en ciret jaune 
j'ai fait Alerte à malibu sur la rivière pour sauver les bateaux.
Pamela va sauver ses bateaux à 14h
merde l'eau continue de monter 
Pamela va re-sauver ses bateaux à 18h
merde l'eau continue de monter  
Pamela va accrocher ses bateaux aux arbres... à minuit !
à la lampe torche  





 Domino qui regarde son terrain de jeu enseveli sous les eaux...




jeudi 11 septembre 2014

ce bijou là

je l'ai vu en concert,
vous ne le trouverez sur aucun album,
quand je l'ai entendu,
je me suis tellement régalée que j'aurai voulu avoir l'idée moi même 


reprise d'un grand classique


jeudi 4 septembre 2014

soon

prochainement 
sur JDLB 
un bilan de l'été 
un bilan de la rentrée
des fringues, des chaussures d'hiver  
du ukulélé, du Laos, du tata-power, 
Comment Domino est devenue une chienne 
avec du sang et tout 
comment elle les rend tous fous 


jeudi 31 juillet 2014

ouwouiwouille



la nouvelle collection d'AIGLE vient de tomber 
maintenant faut tenir jusqu'aux soldes !!!
et j'en profite pour vous dire que c'est fou parce que j'ai appris récemment qu'au printemps 
ma copine Marina avait fait des illustrations pour le site de AIGLE et pour des tee shirt 
(seulement vendus au japon !)
vous pouvez voir ce merveilleux travail sur le LOOKBOOK printemps été 
et vous pouvez comme moi baver sur le LOOKBOOK de cet hiver
les soirs de mois d'août dans votre lit!

http://www.aigle.com/fr_fr/lookbook/femme/automne-hiver-14.html 



lundi 21 juillet 2014

je ne me moquerai plus JAMAIS des mamies à chien



Je voudrai bien vous parler du sujet Domino sans avoir l'air gaga
mais c'est difficile...
tant pis

Petite, j'ai eu des chiens que j'aimais beaucoup,
comme beaucoup de petites filles,
jusque là rien d'extraordinaire

un jour je devais avoir 12 ans, mon père m'a puni,
là pour moi, c'était extraordinaire
car je crois que c'est là seule fois de ma vie que mon père m'a puni
et il ne s'en souvient plus, c'est sur,
c'était pour une banale histoire de Télé
mais moi la sensation terrible d'avoir déçu mon père,
elle est restée imprimée
ce jour là, bien en colère parce que bien honteuse en réalité
je suis sortie dans le jardin et j'ai passée une heure avec mon chien,
à maudire l'espèce humaine.
Je me souviens de ce moment comme si c'était hier,
et je me souviens à quel point j'avais la sensation que mon chien c'était mon double,
qu'il pensait d'une façon que je n'arrivais pas à définir,
mais sa conscience de sa présence au monde était à la fois un mystère
et une évidence.
je me disais que les humains c'était de la merde,
qu'ils ne comprenaient rien
(y en a qui fumaient en cachette moi je parlais à mon chien
rébellion quand tu nous tiens)

bon je me disais aussi que je serai photographe animalier,
Alain bougrain dubourg était mon idole absolu,
j'avais un bouquin de lui que je lisais en boucle
et je regardais ces émissions à la télé
donc vous voyez j'étais pas finie, hein

Adulte, tant que j'habitais à Paris où c'était impossible d'en avoir,
c'était une évidence que plus tard j'aurai un chien,

plus tard

mais quand le plus tard est arrivé réellement
que ma vie le permettait,
j'ai hésité
je me suis vraiment demandée
si ce n'était pas juste une nostalgie
et que la présence d'un chien dans ma vie
n'allait pas simplement la remplir de contraintes.
la rendre moins simple

et puis Domino est arrivée
et elle n'a jamais été une contrainte,
je ne la prends pas pour un humain,
je ne la prends pas pour un enfant non plus
même si je lui parle beaucoup et que je l'appelle mon bébé
mais
elle est mon double animal j'en suis sûre


j'ai lu je ne sais plus où qu'une étude a été faite et que le regard d'un chien sur un humain avait un effet apaisant ou bien c'était l'inverse : le fait de regarder son chien était déstressant
je ne sais plus, mais sur moi ça marche...


l'autre jour j'ai pu faire une photo de famille :
à droite Max le papa
au centre, solaire et douce, Loukoum la maman
et, à gauche, les 3 soeurs, infernales! 



et Domino à la maison quand elle rêve des bastons entre soeur...